Décembre 2018
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

Conservation de l'habitat de la salamandre pourpre

 

Dans les cours d'eau rocheux et clairs des Appalaches se trouve une espèce vulnérable des plus discrètes : la salamandre pourpre (Gyrinophilus porphyriticus). Afin d'informer les propriétaires privés et les municipalités de sa présence et sa vulnérabilité, le CRECQ a entamé un projet de conservation volontaire de l'habitat de la salamandre pourpre en 2012.  à ce jour (2017), le CRECQ a rencontré près de 60 propriétaires privés, une municipalité et 2 MRC. 

Crédit photo:  Bureau d'écologie appliquée
pour le CRECQ
 

P7080152

Situation de l'espèce

La salamandre pourpre est une salamandre de ruisseaux de grande taille, que l'on retrouve dans l'est de l'Amérique du Nord, dans les différents massifs montagneux qui forment les Appalaches. Elle atteint sa limite nordique de répartition dans le Sud-Est du Québec. Au Québec, on compte vingt-trois (23) sous-populations. La salamandre pourpre est considérée non à risque dans l'ensemble de son aire de répartition. Toutefois, au Québec et au Canada, elle est désignée vulnérable et préoccupante en vertu de la Loi sur les espèces menacées et vulnérables au Québec et la Loi sur les espèces en péril au Canada. Au Québec, la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune interdit sa capture, sa vente ou sa garde en captivité. La collecte à des fins scientifiques ou éducatives est assujettie à l'obtention d'un permis. Au Québec, les principales menaces pesant sur l'espèce sont le développement résidentiel, récréotouristique et de la production éolienne, le captage de l'eau souterraine, la dégradation de la qualité de l'eau, l'aménagement forestier non adapté à l'espèce et l'ensemencement de poissons. Ses exigences en matière d'habitat, sa maturité sexuelle tardive et sa capacité de dispersion limitée représentent des facteurs limitatifs pour l'espèce.

Au Centre-du-Québec, quelques populations viables de salamandre pourpre sont connues, soit dans la MRC de l'Érable et dans la MRC d'Arthabaska.Quelques individus ont aussi été observés à quelques endroits en région.

Projet

Afin de favoriser sa survie à long terme, le CRECQ a débuté, en 2012, un projet de protection de l'habitat de la salamandre pourpre au Centre-du-Québec. Ce projet consiste globalement à rencontrer les propriétaires fonciers possédant un terrain sur les rives ciblées et les organismes oeuvrant dans la gestion du territoire afin de les sensibiliser à la précarité de cette espèce et de leur suggérer des recommandations favorisant sa survie. 

Crédit photo: Antoine Martineau Rousseau
pour le CRECQ

IMG_1858_seuil

Initiative en milieu scolaire

 

 En 2015, le CRECQ a  réalisé la conception d'un panneau de sensibilisation avec l'école Saint-Paul installé dans le parc de la municipalité à Chesterville. Après avoir été initiés au comportement des salamandre pourpre, les élèves ont conçu des maquettes dont le CRECQ s'est servi pour l'élaboration du panneau final.   20151023_094620

 

Documentation

Cahier du propriétaire

Fiche d'information sur la salamandre pourpre

Cahier pour les organismes

Guide sur l'herpétofaune

Panneau d'interprétation

Atelier d'échange

Pour en savoir plus, nous vous invitons à communiquer avec Andréanne Blais

Partenaires financiers

  logo_FFQ
 

 Nous aussi remercions nos partenaires techniques

 

MFFP_logo_150

LogoBEA_transparent2b
 copernic_logo