Juillet 2020
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Les Nouvelles

Le Centre-du-Québec enregistre les plus grandes pertes de milieux humides

17 janvier 2014

Le Centre-du-Québec enregistre  les plus grandes pertes de milieux humides


Drummondville, 16 janvier 2014 -  Selon une étude commandée par le gouvernement et rendue publique récemment, c’est la région du Centre-du-Québec qui connaît les plus grandes pertes de superficie de milieux humides dans les Basses-terres du Saint-Laurent. En 20 ans, c'est plus de 20 % de milieux humides qui ont été perturbés ou perdus en région.

L’étude précise que les principales causes de ces perturbations ou de ces pertes sont les activités sylvicoles (43.1%), agricoles (29,5%) et la culture de canneberges (19,6%).

Malgré cette étude, le Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) croit important de mentionner que les secteurs concernés ont développé depuis quelques années certaines pratiques d'exploitation durable du territoire pour réduire leur impact sur les milieux humides. « Nous pouvons nous réjouir de la mobilisation régionale pour répondre à la problématique, poursuit M. Brochu. Par exemple, depuis 2011,  le CRECQ sensibilise les  élus et les intervenants régionaux touchés par l’enjeu de la protection des milieux naturels.  La région se prend en main de façon proactive. Nous avons développé un plan de gestion des milieux naturels et des orientations pour y arriver.  Plusieurs actions sont déjà en cours de réalisation. Il est évident que  la conservation des milieux naturels repose sur l’implication de la collectivité.  »  

«Il est clair que la Loi sur la qualité de l'environnement ne réussit pas à protéger les milieux humides »  explique Gilles Brochu, président du Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ). Le gouvernement du Québec reconnaît d'ailleurs que la performance de la réglementation actuelle est inadéquate et prépare en ce sens un projet de loi devant être déposée à l'Assemblée nationale d'ici la fin 2014.

La majorité des milieux humides de la région sont des tourbières ou des marécages.  Bien que la loi soit en vigueur depuis plus de 20 ans,  plusieurs propriétaires ignorent encore que la Loi sur la qualité de l'environnement les oblige à obtenir  un certificat d'autorisation  avant l’exécution de tous travaux dans un milieu humide ou hydrique.  Contrairement à la croyance populaire, il n’est pas toujours facile d’identifier la présence d’un milieu humide.  Il est possible de consulter la plus récente cartographie sur le site internet de Canards illimités :
http://www.canards.ca/votre-province/quebec/programmes-et-projets/centre-du-quebec/

 Il est également possible d’obtenir plus d’information dans la section milieux humides du site internet du CRECQ.

Toutes les nouvelles RSS