Juin 2020
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30

Les Nouvelles

Drummondville a la Rescousse des milieux naturels!

24 mars 2015

Drummondville a la Rescousse des milieux naturels!


 

 C’est dans une ambiance chaleureuse que s’est déroulée ce vendredi 20 mars la 5e édition de Villes et Villages à la Rescousse, événement soulignant la collaboration des municipalités dans la conservation de la biodiversité et des espèces en péril. Ce sont huit organismes municipaux qui ont été reconnus pour leur effort en ce sens. Les organisations ainsi honorées sont l’Agglomération des Îles-de-la-Madeleine, Municipalité de Lac-des-Écorces, Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Ville de Brossard, Ville de Granby, Ville de Mont-Laurier, Ville de Terrebonne, la Ville de Lorraine et la Ville de Drummondville.

La Ville de Drummondville s’est ainsi vu reconnaître pour la conservation de la forêt Marconi et sa désignation prochaine comme réserve naturelle en milieu privé. Le conseiller John Husk, président du comité environnement, travaux publics et ingénierie, était sur place pour accepter le prix. Il a souligné l’importance du boisé pour les citoyens de Drummondville et sa contribution essentielle à la sauvegarde de la biodiversité urbaine. Il a aussi tenu à remercier le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) et le Conseil de gouvernance de l’eau des bassins versants de la rivière Saint-François (COGESAF) pour avoir soumis la candidature de la ville

C’est en 2006 que la Ville de Drummondville a décidé de protéger le Boisé Marconi en soustrayant cet espace naturel à toute forme de développement. Situé en plein cœur du développement domiciliaire, le Boisé Marconi est le seul grand massif de forêt mature en zone urbaine à Drummondville de 60 hectares (6 524 782 pieds carrés). Le Boisé porte le nom de Marconi, car c’est à cet endroit que la première antenne émettrice radiotéléphonique transatlantique au Canada a été installée en 1926.Guglielmo Marconi est le physicien italien qui a inventé la transmission télégraphique sans fil. Depuis les deux dernières années, la Ville a investi un million et demi pour offrir aux randonneurs de manière sécuritaire et naturelle un magnifique lieu d’activités éducatives et récréatives variées. Une dizaine de sentiers serpente le boisé pour mettre en valeur les attraits forestier, faunique et écologique de cette riche forêt. Les citoyens peuvent maintenant découvrir les beautés de ce milieu naturel et d'apprécier ce geste de conservation pour les générations futures. Au courant de la prochaine année, la Ville de Drummondville greffera à ce zonage une réserve naturelle en milieu privée afin d'assurer la conservation à perpétuité de ce fragile écosystème.

La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du milieu de l’environnement. Dans une allocution remarquée, Jérôme Dupras de la Fondation des Cowboys fringants, a souligné l’importance d’agir localement : « Les municipalités sont les mieux placées pour traduire en gestes concrets la volonté grandissante des citoyens à protéger leurs espaces verts, les espèces menacées et pour mettre en place une stratégie commune de protection de la biodiversité. »

Le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec tient donc à féliciter les efforts de la Ville de Drummondville dans ce geste concret en faveur la conservation de notre patrimoine écologique. Un geste remarqué des générations actuelles, mais aussi futures!

Pour de plus amples informations:
Andréanne Blais, biol.
Chargée de projet


Toutes les nouvelles RSS