Juin 2020
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30

Les Nouvelles

Réduction de la consommation de pétrole et lutte aux changements climatiques - Présentation d’une étude d’impacts économiques Réduction de la consommation de pétrole et lutte aux changements climatiques - Présentation d’une étude d’impacts économiques 16 février 2015
Drummondville, le 16 février 2014 – Dans le cadre de la démarche Par notre PROPRE énergie, le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) invite ses membres à une activité spéciale de sensibilisation et de mobilisation où seront présentés les résultats d’une étude des retombées économiques d’une réduction de la consommation de pétrole au Québec. Cette activité se tiendra le 12 mars prochain, de 13 h à 16 h, au Centrexpo Drummondville. Pour l’occasion, le CRECQ recevra M. Philippe Bourke, directeur général, du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ), qui présentera l’étude et pourra répondre aux questions des participants. Rappelons que cette étude économique a été réalisée pour le RNCREQ et dévoilée il y a trois mois. On y apprend, entre autres, que si nous réduisions de 16 % de notre consommation de pétrole d’ici six ans dans le secteur des transports routiers au Québec, c’est 20 milliards de dollars en six ans qui, au lieu d’être envoyés à l’extérieur du Québec, stimuleraient l’économie d’ici, le développement régional, de même que la création d’emplois. Pour consulter l’étude et en savoir plus sur la démarche Par notre PROPRE énergie : www.par-notre-propre-energie.com/etude.php. L’invitation s’adresse aux membres du CRECQ. Pour devenir membres, les personnes intéressées peuvent remplir le formulaire d’adhésion en ligne (http://www.crecq.qc.ca/membres) ou téléphoner au CRECQ (819) 475-1048.
Faire face aux changements climatiques : le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec dévoile une brochure de sensibilisation Faire face aux changements climatiques : le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec dévoile une brochure de sensibilisation 30 janvier 2015
Drummondville, le 30 janvier 2015 - Le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) dévoile la brochure « Faire face aux changements climatiques au Centre-du-Québec ». Tirée d’une série de seize brochures, une par région, elle a été réalisée par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ). Elle vise à sensibiliser et interpeller les décideurs sur le rôle qu’ils ont à jouer pour mieux gérer les risques climatiques. Aujourd’hui, 97 % des scientifiques de la planète s’accordent pour dire qu’il y a bel et bien un réchauffement climatique et que ce phénomène est issu des activités humaines. Afin d’atténuer ces changements, il est primordial de continuer de poser des actions pour réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre (GES). Par ailleurs, il est désormais indispensable de faire face aux impacts de ces changements qui affectent ou affecteront nos écosystèmes, notre santé, nos infrastructures et notre économie. « Il faut agir dès maintenant pour préserver nos milieux de vie, explique Gilles Brochu, président du CRECQ. Alors que la réduction des émissions de GES est un enjeu planétaire, l’adaptation relève d’une appropriation à l’échelle locale. » Ainsi, les décideurs et les gestionnaires, tant dans le secteur public que privé, sont directement concernés par cette réalité. « Les décideurs ont la responsabilité de mettre à profit leurs compétences et leur capacité d’action pour répondre concrètement aux impacts des changements climatiques », ajoute M. Brochu. Les secteurs vulnérables au Centre-du-Québec En raison des caractéristiques géographiques et socioéconomiques du Centre-du-Québec, certains impacts des changements climatiques seront exacerbés et certains secteurs seront plus touchés que d’autres comme l’agriculture, la foresterie et les infrastructures. Les impacts se font d’ailleurs déjà ressentir. En effet, comme l’a démontré le printemps 2014, alors que des alertes d’inondations sont restées plusieurs jours en vigueur pour les rivières Nicolet Sud-Ouest, Bécancour, Nicolet et Saint-François, les redoux qui sont à l’origine d’inondations dans la région pourraient être plus fréquents. Lien entre science et application terrain « Même si la recherche doit se poursuivre, déjà beaucoup d’information scientifique sur les changements climatiques et leurs impacts existe, note pour sa part Alain Bourque, directeur du Consortium Ouranos. On peut facilement s’y perdre. De là l’importance de diffuser une information concise, crédible et utile. Ouranos apprécie de s’associer à des "organismes frontières" comme le RNCREQ et ses membres : ceux qui font le lien entre la science et les gens sur le terrain. » Chaque brochure, une par région, peut être téléchargée gratuitement sur le site : http://www.rncreq.org/projets/fiches-adaptation. Le projet a été réalisé en collaboration avec Ouranos et grâce au soutien financier du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et de Desjardins.
Le CRECQ appuie le développement durable des forêts privées Le CRECQ appuie le développement durable des forêts privées 26 janvier 2015
Drummondville, 20 janvier 2015 – Le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) est heureux de constater que l’Agence forestière des Bois-Francs (AFBF), dans le cadre de son nouveau Plan de protection et de mise en valeur des forêts privées du Centre-du-Québec (PPMV), planifie un développement durable de la forêt privée du territoire pour les cinq prochaines années. Le CRECQ est satisfait des objectifs exprimés dans le  PPMV qui requiert l’instauration de pratiques et de techniques sylvicoles novatrices permettant de maintenir l’intégrité écologique des forêts, en plus d’assurer un transfert de connaissances vers les propriétaires et les utilisateurs pour assurer l’efficacité des changements proposés.  L’AFBF espère ainsi acquérir des connaissances supplémentaires sur la dynamique naturelle des forêts et fournir des outils interactifs illustrant les contraintes et les possibilités à l’aménagement de la forêt. Malgré un portrait encourageant de la gestion forestière dans la région, il reste d’importants défis à relever.  L’aménagement forestier devra de plus en plus prendre en compte le maintien de l’intégrité écologique et l’impact des changements climatiques, éviter le morcellement déjà marqué des forêts et stimuler davantage l’intérêt des propriétaires pour l’aménagement forestier. Le CRECQ est fier de constater que ses travaux concernant la conservation volontaire ont été intégrés dans leur planification et espère que les résultats à venir concernant  la  connectivité pourront l’être également. De plus, le CRECQ souhaite poursuivre la bonne collaboration avec l’AFBF dans le dossier de la conservation des milieux humides. « Les défis de la forêt privée concernent l’ensemble de la population et des intervenants régionaux. En ce sens, le CRECQ espère bien être partie prenante des réflexions qui seront entamées et poursuivies par L’AFBF, notamment en lien avec l’aménagement forestier dans les milieux humides et la prise en compte de la connectivité.», de déclarer Gilles Brochu, président du CRECQ.
59 entreprises de la région sensibilisées à la gestion des résidus de bois 59 entreprises de la région sensibilisées à la gestion des résidus de bois 19 janvier 2015
Drummondville, le 19 janvier 2015 - Le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) est fier d’annoncer les résultats de sa tournée d’information et de sensibilisation sur la gestion des résidus de bois. Ce projet, rendu possible grâce à la participation financière de RECYC-QUÉBEC, s’inscrit dans l'objectif gouvernemental de bannir le bois des sites d’enfouissement.Au total, 59 entreprises ont été visitées depuis novembre 2013, soit tout près de la moitié des entreprises du secteur manufacturier du bois au Centre-du-Québec. Les entreprises visitées ont bénéficié de conseils ciblés pour améliorer leurs pratiques. Les observations effectuées lors de ces visites ont par ailleurs permis de formuler cinq pistes de réduction, réemploi ou recyclage des résidus de bois à l’échelle régionale. David Verville du CFER Normand-Maurice, l’organisation ayant assuré la réalisation du projet, en donne un exemple : « Certaines entreprises reçoivent de l’équipement protégé par des panneaux et des cages de protection en bois et des entreprises voisines pouvant les réutiliser ont été identifiées. L’idée est de mettre en relation des entreprises aux besoins complémentaires. » Trouver une place dans l’agenda chargé des entreprises a été un défi, pas moins d’une centaine d’entreprises ont été contactées pour une visite. Heureusement, le projet a bénéficié du soutien du créneau ACCORD Meuble et bois ouvré, d’EQMBO-Entreprises ainsi que des cinq CLD de la région. Leur appui à la tournée a permis de cibler les entreprises à rencontrer et d’ouvrir des portes. Une carte des entreprises rencontrées est disponible sur la page Internet du projet au www.cfernormandmaurice.ca. Pour la suite, les résultats du projet ont été partagés avec Nature Québec qui a réalisé un guide pratique et une tournée de formation dans le cadre du projet Faire flèche de tout bois. L’expérience du CRECQ viendra donc bonifier cette initiative nationale et des discussions sont en cours pour pousser plus loin l’accompagnement d’un groupe d’entreprises en région.
APPEL À PARTICIPATION APPEL À PARTICIPATION 18 novembre 2014
La Fondation David Suzuki invite les municipalités, organismes et établissements publics à participer à la 2e édition des Journées de la nature en mai 2015. La Fondation David Suzuki et ses partenaires la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman, le Mouvement Desjardins et la Fondation du Grand Montréal, sont ravis d'annoncer le lancement d'un appel de participation invitant les municipalités, les établissements publics, les écoles, les associations et les entreprises partout au Québec à organiser une activité dans le cadre de la 2e édition des Journées de la nature, qui auront lieu du 22 au 24 mai 2015. Suite à un projet pilote réussi en mai 2014 avec plus de 70 activités offertes par 50 partenaires, les Journées de la nature (www.journeesdelanature.com) s'organiseront chaque année à l'échelle du Québec, en collaboration avec un large éventail de partenaires d'activités, financiers, médias et de diffusion. Au programme : une myriade d'activités hautes en couleur et entièrement gratuites permettront à tous les publics de renouer avec l'activité extérieure et reprendre contact avec la nature. Plus qu'un événement, les Journées de la nature est un mouvement pour faire reconnaître l'importance de rapprocher les jeunes à la nature et pour contribuer à la sensibilisation des Québécois aux enjeux de la biodiversité et du patrimoine naturel. Joignez-vous au mouvement ! Les partenaires d'activités profiteront d'une foule d'avantages y compris une visibilité à l'échelle de la province et d'un contact avec un public motivé et engagé. Les municipalités, les établissements publics, les écoles, les associations et les entreprises intéressés sont invités à inscrire leur activité au calendrier des Journées de la nature dès maintenant sur le site Internet www.journeesdelanature.com.