Décembre 2019
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Les Nouvelles

Une grande fête rassembleuse pour les 20 ans du CRECQ ! Une grande fête rassembleuse pour les 20 ans du CRECQ ! 16 juin 2017
Le 13 juin dernier, le CRECQ a tenu son assemblée générale annuelle à la Société du Parc industriel et Portuaire de Bécancour. Plusieurs anciens administrateurs, dont tous les présidents depuis la fondation, étaient présents pour fêter les 20 ans du CRECQ. Sous forme d'un cocktail dinatoire, les membres présents ont pu se rappeler des réalisations importantes de l'organisation grâce à une ligne du temps présentant les enjeux, les projets, les mémoires et les avis du CRECQ au cours de ces 20 dernières années. Au final, c'est près de 2 000 000 $ qui ont été investis par le CRECQ pour la protection et l'amélioration de l'environnement au Centre-du-Québec. (Sur la photo: Yvon Camirand, Gilles Brochu et Réjean Roy) Sous cette lancée, les membres présents ont pu prendre connaissance de l'ampleur des tous les projets à venir au cours de la prochaine année : plusieurs projets de protection de la biodiversité (projets de conservation par l'intendance volontaire pour des milieux humides d'intérêt, l'habitat d'espèces en péril, les oiseaux champêtres et la biodiversité en territoire agricole), des projets contre les changements climatiques ( « Par notre propre énergie au Centre-du-Québec » et la mise en place de stationnements incitatifs favorisant le covoiturage) et la coordination d'agents de sensibilisation pour une saine gestion des matières résiduelles sur le territoire. Les membres du Conseil d'Administration 2017-2018 sont : Gilles Brochu (Ass.Lac Rose), Marie-Pascale Duvieusart (Nature avenir), Yves Gatien (COGESAF), Guy Larochelle (AFBF), Suzanne Lévesque (Soc. Ornithologie), Camille Lauzière (citoyen), Karine Richard (Wolinak), Raymond Noel (MRC Nicolet-Yamaska), Karine Dauphin (COPERNIC), Aliette Lajoie (Comité env de l'AREQ), Gérald Parenteau (Ressourcerie Transition), Jean-Claude Montplaisir (Ville de Nicolet), Louis Martel (MRC Bécancour), Rosaire Croteau (MRC de l'Érable), Daniel Lafond (MRC Drummond) et Mario Pellerin (CSN). Pour consulter le rapport annuel: http://www.crecq.qc.ca/upload/contenu-fichiers/Le_CRECQ/Rapport_annuel_16_17.pdf Rappelons que les groupes environnementaux, les gouvernements régionaux et locaux, les corporations privées ou parapublics et les individus peuvent être membres du CRECQ s'ils résident ou ont leur siège social au Centre-du-Québec. Pour plus d'informations, vous pouvez contacter le CRECQ au 819 475-1048 ou www.crecq.qc.ca.
Projet de loi n°132 sur la conservation des milieux humides et hydriques: Un cadre légal simplifié, clair et cohérent Projet de loi n°132 sur la conservation des milieux humides et hydriques: Un cadre légal simplifié, clair et cohérent 11 mai 2017
Drummondville, le 11 mai 2017 – Le Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement (RNCREQ) a été invité à présenter cette semaine son avis dans le cadre des travaux sur le projet de loi 132 concernant la conservation des milieux humides et hydriques. Le RNCREQ est heureux de voir le gouvernement du Québec partager l'objectif de zéro perte nette de milieux humides et hydriques (MHH), intégrer un facteur de rareté selon la zone géographique dans les mesures de compensation et apporter des modifications à plusieurs lois. Bien que le contenu actuel du projet de loi paraisse adéquat pour permettre de conserver les milieux humides et hydriques, le RNCREQ soulève néanmoins quelques éléments visant à soutenir la concrétisation des règlements à venir et leur mise en œuvre. Il fait notamment les recommandations suivantes. Recommandation 1. Le RNCREQ recommande que les communautés métropolitaines et les MRC priorisent l'identification des MHH à protéger dès la première année suivant l'adoption du projet de loi, et ce, en tenant compte d'un objectif de MHH à protéger. Le RNCREQ recommande qu'aucune autorisation (activité à risque modéré et élevé) ne soit émise tant que les MHH à protéger ne sont pas identifiés et intégrés à un outil de planification du territoire. Recommandation 2. Le RNCREQ recommande qu'un arrimage avec la Loi sur la protection du territoire agricole soit réalisé afin d'assurer la mise en œuvre des plans régionaux et d'éviter aux acteurs municipaux de travailler à la pièce avec la Commission de protection du territoire agricole du Québec pour l'intégration des MHH à conserver. Recommandation 3. Le RNCREQ considère qu'il serait souhaitable que le MDDELCC se concerte avec le ministère des Ressources naturelles afin de réduire l'impact de la prise en compte des droits accordés par l'État en vertu de la Loi sur les mines et de la Loi sur les hydrocarbures ou des demandes présentées pour obtenir de tels droits dans les plan d'action des plans régionaux, notamment pour les MHH protégés. Les six autres recommandations peuvent être consultées dans le mémoire complet accessible sur le site du RNCREQ : http://bit.ly/2poM7kA.
Des acteurs mieux préparés pour préserver des écosystèmes riches -  Journée « Au coeur des milieux humides » Des acteurs mieux préparés pour préserver des écosystèmes riches - Journée « Au coeur des milieux humides » 24 mars 2017
Drummondville, 24 mars 2017 – Plus de 180 acteurs du sud de la province œuvrant, entre autres, dans les secteurs municipal, agricole et forestier ont pris part à la sixième édition de la Journée d'information sur l'eau ayant pour thème : « Au cœur des milieux humides » qui se déroulait le 22 mars dernier au Best Western Plus de Drummondville. L'objectif de cette journée de conférences était d'informer et outiller les acteurs clés de la gestion du territoire sur différents sujets liés à la gestion des milieux humides. Tout au long de la journée, les onze conférenciers et conférencières invités ont fait le point sur la situation précaire des milieux humides au sud du Québec, mais ont également démontré à l'aide d'exemples concrets qu'il existe de nombreux outils pour favoriser la préservation et la mise en valeur de ces écosystèmes essentiels à notre qualité de vie. Près d'une quinzaine d'organisations en environnement, en foresterie ou en aménagement du territoire ont pu également montrer leur savoir-faire à travers les kiosques installés sur les lieux de l'événement. Dans le contexte de l'adoption prochaine par le Québec d'un cadre légal spécifique pour les activités touchant les milieux humides, cette journée d'information et de formation arrivait à un moment stratégique. « Nous sommes aujourd'hui mieux préparés pour assurer la préservation et la mise en valeur de nos milieux humides. La popularité de cette journée démontre qu'il serait pertinent de tenir d'autres événements de ce genre pour inciter encore plus d'intervenants à passer à l'action », de déclarer Gilles Brochu, président du Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ). Cette activité était organisée par quatre organismes de bassin versant du Centre-du-Québec, soit ceux de la Yamaska (OBV Yamaska), de la Saint-François (COGESAF), de la Nicolet (COPERNIC) et de la Bécancour (GROBEC), et par le Conseil régional de l'environnement (CRECQ). Les organisateurs ont pu compter sur la participation financière de plusieurs organisations dont, entre autres, Nature-Avenir (partenaire OR) et la Ville de Drummondville (partenaire ARGENT).