Janvier 2019
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Les Nouvelles

Forum sur la mobilité durable - Le coup d'envoi d'une mobilisation attendue et nécessaire Forum sur la mobilité durable - Le coup d'envoi d'une mobilisation attendue et nécessaire 22 février 2018
Drummondville, le 22 février 2018 – Le Forum sur la mobilité durable, tenue le 21 février dernier au Best-Western Plus – Hôtel Universel à Drummondville, à l'initiative du Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ), a réuni la majeure partie des acteurs et actrices de la région en transport des personnes, saines habitudes de vie, électrification des transports, urbanisme, etc. Présenté sous le thème « Déplacements des personnes et défis climatiques », le forum a permis aux participants de de constater la quantité, la diversité et l'originalité des initiatives de mobilité durable planifiées ou mises en place dans la région et à l'extérieur de la région, et de créer des ponts entre eux. Pour plusieurs, cet exercice de mobilisation, de veille et de réflexion était attendu et s'avérait essentiel pour partager les connaissances et l'expertise développées dans les différentes communautés. À l'issue de cet évènement, une majorité de participants s'est entendue sur l'idée de constituer une table régionale sur la mobilité durable des personnes afin de mettre en commun les ressources disponibles et développer un projet régional.   La mobilité durable est une façon de concevoir le transport en tenant compte de ses dimensions sociale, économique et environnementale. « Au Centre-du-Québec, la mobilité durable des personnes constitue le principal enjeu de transition énergétique et de lutte contre les changements climatiques, ajoute Gilles Brochu, président du CRECQ, de plus, favoriser la mobilité durable apporte de nombreux bénéfices sur la santé physique et émotionnelle de la population, sur le portefeuille des ménages et sur l'économie locale. »   Le maire de Drummondville, porte-parole pour le transport actif   Pour l'occasion, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de l'Union des municipalités du Québec, était sur place pour la présentation d'une capsule vidéo dans laquelle il offre un vibrant plaidoyer pour des collectivités aménagées en fonction des piétons et cyclistes. Dans une allocution, il a ensuite invité les participants à faire preuve d'innovation et à développer une vision à long terme en mobilité durable des personnes. Reconnu comme marcheur averti, M. Cusson a accepté d'agir à titre de porte-parole – transport actif dans la démarche « Par notre propre énergie ». Un programme animé En avant-midi, trois conférenciers se sont succédé pour partager leur expertise avec les autres participants. M. André Lavoie, directeur général de Roulons VERT, le centre de gestion des déplacements de la Mauricie et du Centre-du-Québec a bien défini le concept et les enjeux de la mobilité durable. Ensuite, Mme Justine Fecteau-Fortin, directrice du service du développement durable et chef de division de la gestion du territoire à la Ville de Plessisville, a exposé la démarche de financement de projets en mobilité durable à Plessisville. Finalement, les participants ont eu droit à une conférence de M. Cédric Bourgeois, président de Transfert Environnement et Société, qui a permis de bien cerner les conditions pour bâtir une relation de confiance entre le porteur d'un projet et la collectivité. En après-midi, tous ont été invités à visionner de courtes capsules vidéo réalisées par le CRECQ sous forme de dessins animés et portant sur des initiatives inspirantes en mobilité durable se déroulant à divers endroits au Québec. Les participants ont ensuite réfléchi à la façon dont pourraient être adaptées ces initiatives au contexte du Centre-du-Québec. Les capsules animées peuvent être visionnées à partir de la page web « Par notre propre énergie » : http://www.crecq.qc.ca/energie Ce forum s'inscrit dans la démarche « Par notre propre énergie » qui bénéficie du soutien du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et est financée par le Fonds vert, dans le cadre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques. « Par notre propre énergie » vise aussi le développement et le partage des connaissances sur l'adaptation aux impacts des changements climatiques afin de mieux outiller les régions pour y faire face. Pour en savoir plus sur cette démarche, consultez la page web : http://www.crecq.qc.ca/energie
Forum sur la transition énergétique Forum sur la transition énergétique 16 février 2018
Drummondville, le 16 février 2018 – Le Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) organise un forum régional sur la transition énergétique le 21 février prochain, axé sur la mobilité (transport) durable.Offert sous le thème : Déplacements des citoyens et défis climatiques, ce forum s'inscrit dans la démarche « Par notre propre énergie », pilotée par le Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement (RNCREQ). Il rassemblera de nombreux intervenants de secteurs diversifiés afin d'embrasser la complexité de l'enjeu de la mobilité durable et de jeter les bases d'actions concrètes qui seront mises en œuvre d'ici la fin 2018.Avec « Par notre propre énergie », le CRECQ fait avancer la réflexion et la mobilisation régionale autour des enjeux des changements climatiques. Cette démarche rassembleuse est avant tout axée sur les réalisations et elle aura des retombées économiques, environnementales et sociales positives sur tout le territoire. « La transition énergétique est un enjeu transversal, précise Gilles Brochu, président du CRECQ. Elle concerne tous les secteurs de la société, c'est pourquoi notre approche est multisectorielle. Le CRECQ sera le moteur des projets concrets et structurants de réduction des émissions de GES qui seront mis en place au Centre-du-Québec, mais ces actions seront surtout le fruit de la collaboration de nombreux acteurs et partenaires. » La démarche « Par notre propre énergie » bénéficie du soutien du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et est financée par le Fonds vert, dans le cadre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques. Elle est aussi appuyée par des organisations d'envergure telles que le consortium Ouranos et Réseau Environnement. Elle vise aussi le développement et le partage des connaissances sur l'adaptation aux impacts des changements climatiques afin de mieux outiller les régions pour y faire face.Des forums régionaux sur la transition énergétique se tiennent également dans les autres régions du Québec. « Le gouvernement du Québec est heureux d'être partenaire de la démarche de mobilisation Par notre propre énergie du RNCREQ. Cette initiative met en lumière le rôle essentiel que joue l'action citoyenne dans la lutte contre les changements climatiques, a déclaré la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon. À travers les nombreux forums régionaux organisés par les CRE dans le cadre de ce projet, toutes les Québécoises et tous les Québécois sont appelés à réfléchir, à dialoguer et à s'engager dans l'action afin d'amorcer une véritable transition énergétique, et ce, dans l'ensemble des régions du Québec. Je salue d'emblée le dynamisme de tous les acteurs qui se joindront au mouvement, et je suis convaincue qu'ensemble, nous réussirons à bâtir un nouveau Québec plus vert, nous assurant ainsi un meilleur avenir à tous. »Pour en savoir plus sur le forum qui se tiendra au Centre-du-Québec, consultez notre page web : http://www.crecq.qc.ca/energie  
Plus de 200 000 $ pour la mise en valeur du cours d'eau Kelly Plus de 200 000 $ pour la mise en valeur du cours d'eau Kelly 5 février 2018
Drummondville, le 1er février 2018 – Le Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) est très heureux d'annoncer la mise en œuvre d'un important projet d'approche collective d'amélioration de la qualité de l'eau du bassin versant du ruisseau Kelly. Concrètement, le projet cherche à atteindre un objectif: réduire les débits extrêmes et l'apport en sédimentation.Rappelons que le bassin versant du ruisseau Kelly présente la moins bonne qualité de l'eau de l'ensemble des tributaires du bassin versant de la rivière St-Germain. Le CRECQ et ses partenaires travailleront collectivement avec les propriétaires et les intervenants locaux à l'amélioration de ce bassin versant selon deux volets : l'agroenvironnement et les habitats aquatiques.Le projet, qui se réalisera durant toute l'année 2018, vise à élaborer des solutions et réaliser des actions concrètes sur le terrain. Les objectifs du projet sont : 1. Caractériser le territoire (inventaire de poissons et diagnostic des sols) 2. Cibler des recommandations en agroenvironnement et en faveur des habitats aquatiques en collaboration avec les propriétaires (20 propriétaires). 3. Mettre en œuvre des actions visant l'amélioration de la situation en agroenvironnement et des habitats aquatiques.4. Suivre l'impact des actions réalisées.Ultimement, le projet vise à améliorer l'habitat de la faune aquatique, atténuer l'apport en sédimentation et en pollution diffuse.Le projet est réalisé avec l'appui financier de la Ville de Drummondville (72 000 $), d'Environnement et Changement climatique Canada (48 490$) et du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) (programme de subvention Prime-vert versé directement aux propriétaires).Pour la Ville de Drummondville, cette entente s'inscrit dans le cadre du plan d'action de la rivière Saint-Germain 2017-2021 ayant pour objectif d'améliorer l'état actuel de ce cours d'eau dans une perspective de développement durable et dans un souci de protection de l'environnement et des milieux naturels. Pour Environnement et Changement climatique Canada, le projet s'inscrit dans le cadre du programme d'intendance de l'habitat pour les espèces en péril (PIH). Pour plus d'information sur le projet: http://www.crecq.qc.ca/kelly  
Journée d'information municipale sur l'eau 2018 Journée d'information municipale sur l'eau 2018 29 janvier 2018
Drummondville, le 29 janvier 2018 -  Les organismes de bassins versants du Centre-du-Québec et le Conseil régional de l'environnement (CRECQ) lancent la huitième édition de la journée d'information sur l'eau ayant pour thème: Prochains défis municipaux en gestion de l'eau - des outils pour s'adapter et se développer. Les défis de gestion de l'eau sont nombreux et le milieu municipal est appelé à changer ses pratiques afin de s'adapter au nouveau contexte climatique.  L'objectif de la journée de conférences est d'informer et d'outiller les acteurs clés de la gestion du territoire sur les défis à venir ainsi que sur les solutions concrètes qui s'offrent à eux.  La journée aura lieu le mercredi 21 mars 2018 à la Place 4213, à Victoriaville. La journée s'adresse aux élus et employés municipaux, les décideurs et spécialistes des domaines de l'aménagement du territoire, de l'agriculture, de la gestion de l'eau et de l'environnement, mais l'évènement est aussi ouvert à toute personne intéressée par la gestion l'eau et les défis qu'elles représente.  Les conférences choisies permettront aux participants de constater les défis actuels, prévoir les défis futurs, mais surtout elles présenteront des exemples concrets de solutions mises en oeuvre par les intervenants de la région.  Pour voir la programmation complète: http://cogesaf.qc.ca/journee-information-sur-leau-2018/ Cette activité est organisée par l'OBV Yamaska, Saint-François (COGESAF), Nicolet (COPERNIC), Bécancour (GROBEC), ainsi que par le Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec.  Les organisateurs peuvent compter sur la participation financière de plusieurs organisations dont, JFSA, LCL Environnement,  Les services EXP et Aiglon Indigo.
Plus de 600 ha de milieux humides d'intérêt protégés de façon volontaire Plus de 600 ha de milieux humides d'intérêt protégés de façon volontaire 1 décembre 2017
Drummondville, le 1 décembre 2017 – Le Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) termine avec succès un projet de 2 ans qui visait à sensibiliser une trentaine de propriétaires à l'importance écologique des milieux humides sur leur terrain. Le Centre-du-Québec a vu, à travers le temps, se former d'innombrables milieux humides de toute sorte. Qu'il s'agisse de tourbières, de marais, de marécages ou d'étangs, ces milieux assurent de multiples fonctions environnementales. Afin d'informer les propriétaires de l'importance des milieux humides, le CRECQ a entamé à l'automne 2015 un projet de conservation volontaire de ces écosystèmes exceptionnels.Le projet consistait à analyser les menaces à l'intégrité des milieux humides chez certains propriétaires privés du Centre-du-Québec et leur remettre un cahier personnalisé afin de leur suggérer des actions en lien avec la protection et l'amélioration de leur milieu humide. Une fiche d'information a aussi été rédigée afin d'informer et de sensibiliser la population en général.De plus, le CRECQ a organisé un forum d'information sur les milieux humides (en collaboration avec tous les organismes de bassin versant du territoire) et deux rencontres d'information à l'intention des municipalités. Ces rencontres ont connu un grand succès, considérant que la nouvelle Loi sur la conservation des milieux humides et hydriques les obligera à réaliser des plans régionaux de milieux humides et hydriques au cours des prochaines années. Certains scientifiques estiment que près de 45 % des milieux humides de la vallée du Saint-Laurent aurait disparu et que 65 % des milieux restants serait plus ou moins gravement perturbés. Pourtant, les milieux humides, reconnus comme les milieux naturels les plus productifs de la planète, participent au développement de nos collectivités en fournissant des services écologiques gratuits à la population. Malgré leur valeur, les milieux humides continuent de disparaître sous l'effet des activités humaines, et ce bien malgré qu'ils soient légalement protégés.Pour plus d'information, il est possible de consulter le www.crecq.qc.ca/MH2014.  Ce projet a été réalisé avec l'appui financier du gouvernement du Canada agissant par l'entremise du ministère fédéral de l'Environnement et du Changement climatique et de la Fondation de la faune du Québec.
Le CRECQ reçoit 168 000 $ pour mobiliser  la population de la région dans la lutte  contre les changements climatiques Le CRECQ reçoit 168 000 $ pour mobiliser la population de la région dans la lutte contre les changements climatiques 22 juin 2017
Le ministre responsable pour la région du Centre-du-Québec, M. Laurent Lessard, confirme une aide de 168 000$ sur trois ans au Conseil régional de l'environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) pour la réalisation d'un projet de réduction d'émissions de gaz à effet de serre et pour sensibiliser les acteurs de la région aux enjeux relatifs à l'adaptation aux impacts des changements climatiques.      (Sur la photo, on reconnaît M. Gilles Brochu, président du CRECQ et M. Marc H. Plante, député de Maskinongé) M. Marc H. Plante, député de Maskinongé et adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, était sur place pour procéder à cette annonce. Cette dernière fait suite à celle effectuée le 5 juin, par le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, qui confirmait à ce moment une enveloppe de 3 M$ au Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ) en appui à un projet de mobilisation dans la lutte contre les changements climatiques dans toutes les régions du Québec.  Dans le contexte où des efforts importants doivent être déployés afin de sensibiliser les Centricoises et les Centricois à l'importance de l'action citoyenne, le soutien financier annoncé permettra de faire avancer la réflexion, le dialogue et la mobilisation régionale autour des enjeux des changements climatiques et favorisera le rayonnement des pratiques exemplaires en matière de réduction d'émissions de GES et d'adaptation aux impacts des changements climatiques. L'aide financière accordée permettra spécifiquement :* De concevoir et réaliser un projet visant la réduction des émissions de GES;* De sensibiliser les acteurs du milieu à l'adaptation aux impacts des changements climatiques et de dresser un portrait de l'adaptation dans la région;* De faire rayonner les pratiques exemplaires.Le projet s'amorcera par la tenue d'un forum organisé par le CRE du Centre-du-Québec qui sera l'occasion de mettre à jour le portrait des enjeux climatiques régionaux et de rassembler les leaders prêts à s'engager. Il s'achèvera par l'organisation d'un forum national qui permettra à l'ensemble des CRE du Québec et à leurs partenaires de faire le point sur l'ensemble de leurs réalisations.L'aide financière accordée est issue du Fonds vert et s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, dont l'une des mesures vise à mobiliser le Québec dans la lutte contre les changements climatiques en soutenant des initiatives de la société civile et des communautés.Citations :« Dans le contexte actuel, il est important de déployer les efforts nécessaires afin de sensibiliser la population à l'importance de l'action citoyenne. Pour les gens ici, au Centre-du-Québec, le soutien financier annoncé aujourd'hui permettra de faire avancer la réflexion, le dialogue et la mobilisation régionale autour des enjeux des changements climatiques ».Laurent Lessard, ministre responsable pour la région du Centre-du-Québec « Je suis heureux du financement accordé au CRE du Centre-du-Québec dans le cadre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, une initiative qui viendra soutenir concrètement la mobilisation et l'action des citoyennes et des citoyens du Centre-du-Québec. Avec l'appui d'organismes comme le CRE du Centre-du-Québec, nous progressons vers l'atteinte de nos objectifs ambitieux de lutte contre les changements climatiques et nous préparons un avenir meilleur. » Marc H. Plante, député de Maskinongé « Le CRECQ est très heureux de poursuivre ce partenariat avec le MDDELCC, qui avait jusqu'à présent permis l'engagement de plusieurs organisations au Centre-du-Québec. Le CRECQ va ainsi continuer son travail de mobilisation pour réaliser des actions concrètes dans la région. Cette mobilisation est cruciale pour atteindre les cibles de réductions de GES et les objectifs de la Politique énergétique que s'est donnés le gouvernement. Le CRECQ invite d'ores et déjà toutes les parties prenantes du Centre-du-Québec à collaborer et à manifester leur intérêt envers cette démarche de lutte contre les changements climatiques et de transition énergétique. »Gilles Brochu, président, Conseil régional de l'environnement du centre-d-Québec Lien connexe : Mesures du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/changementsclimatiques/plan-action-fonds-vert.asp