Décembre 2018
Consulter toutes les activités
dim lun mar mer jeu ven sam
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

Corridor naturel de la rivière St-Germain

Approche collective d’amélioration de la qualité de l’eau et de la biodiversité du bassin versant de la rivière Saint-Germain par la consolidation de corridors naturels

Contexte
Considérant que le bassin versant de la rivière Saint-Germain présente la moins bonne qualité de l'eau de l’ensemble des tributaires du bassin versant de la rivière Saint-François, le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) et le Conseil de gouvernance de l'eau des bassins versants de la rivière Saint-François (COGESAF) souhaitent travailler collectivement avec les propriétaires et les intervenants locaux à l’amélioration de la situation. Afin d’y arriver, les deux organismes ont uni leurs efforts afin de mettre en place un projet à deux volets : amélioration de la qualité de l’eau et des habitats fauniques en milieu agricole par la consolidation de corridors naturels.  

Projet collectif
Conjointement avec les propriétaires volontaires, le CRECQ et le COGESAF espèrent planifier et élaborer des solutions concrètes pour l'amélioration et la protection de l'eau et de la biodiversité dans un esprit de collaboration et de concertation.

Objectifs du projet
1. Caractériser le territoire
2. Cibler des recommandations en faveur de l’amélioration de la qualité de l’eau et des habitats fauniques en collaboration avec les propriétaires
3. Mettre en œuvre des actions visant l’amélioration de la qualité de l’eau et des habitats fauniques
4. Suivre l’impact des actions réalisées.

Étapes du projet

Volet qualité de l’eau

De par leurs fonctions, les milieux naturels contribuent au maintien de la qualité de l’eau. Le projet de consolidation des corridors naturels permettra d’augmenter les superficies naturelles d’infiltration de l’eau, diminuant par le fait même les polluants transportés par l’eau de ruissellement. Ces milieux ont également un effet non négligeable sur la rétention de l’eau, diminuant ainsi l’érosion des berges et du lit des cours d’eau, et aussi les risques d’inondations. Jumelé aux autres interventions sur le territoire, le projet de corridors contribuera à l’amélioration de la qualité de l’eau de la rivière Saint-Germain.

Volet biodiversité
Le volet biodiversité vise à consolider les corridors naturels du bassin versant de la rivière Saint-Germain afin de favoriser le déplacement de la faune. Une étude de caractérisation des rives a permis au CRECQ d'identifier les caractéristiques du territoire qui permettront de discuter avec les propriétaires des recommandations en faveur de la conservation des habitats fauniques. Ces informations et ces recommandations seront colligées dans un cahier du propriétaire. Par cette démarche, le CRECQ informera les propriétaires des caractéristiques des rives et des corridors naturels et les inviter à mettre en place des actions qu'ils auront développées en concertation.


L'agriculture derrière les corridors naturels...

Derrière ce grand projet de corridor naturel, il y a cette idée de travailler ensemble à l’amélioration de la qualité de l’environnement. En agriculture, l’adoption de bonnes pratiques peut avoir un impact positif sur la biodiversité, augmenter les services écologiques et permettre aux entreprises d’en retirer des bénéfices bien concrets. Voici quelques-uns d’entre eux

  • protection des ressources naturelles de la ferme : abondance et qualité de l'eau, conservation de la santé et de la fertilité du sol, etc.
  • maintien de processus naturels essentiels à l'agriculture : pollinisation, organismes auxiliaires aidant à lutter contre les ennemis des cultures, dé-composition de la matière organique dans les sols, etc.
  • préservation du matériel génétique nécessaire à l'amélioration des végé-taux et des animaux domestiques, ainsi qu'à la sécurité alimentaire.

Ces services écologiques peuvent également permettre de maintenir la productivité et accroître la résistance de l’agroécosystème, en favorisant par exemple : : 

•    la réduction de l’érosion éolienne et riveraine;
•    la protection du bétail contre le vent;
•    une meilleure répartition de la neige dans les champs;
•    la prévention des inondations et des sécheresses.

La fondation de la faune du Québec en collaboration avec l'UPA ont produit des fiches d'information sur les aménagements fauniques en milieu agricole. Pour consulter les fiches, cliquez ici.

Pour en savoir plus

La contribution des producteurs agricoles à la conservation des milieux naturels permettra aux générations futures de bénéficier d’un environnement sain et d’observer une faune et une flore diversifiée. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter la cahier du propriétaire. 

Cahier du propriétaire

Résumé du projet

Présentation du projet

Présentation clôture

Présentation d'Aubert Michaud

Présentation Prime-Vert (MAPAQ)

Fiche d'information corridor

Fiche sur les espèces exotiques envahissantes

Fiche sur les oiseaux champêtres

Communiqué final

Coordonnatrices

Volet qualité de l’eau
Julie Grenier, Conseil de gouvernance de l'eau des bassins versants de la rivière Saint-François (COGESAF)                                     
5182 boul. Bourque, Sherbrooke (Qc) J1N 1H4                     
Téléphone : 819-864-1033 poste 22
julie@cogesaf.qc.ca

Volet biodiversité
Andréanne Blais, Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ)
400, rue Heriot, Drummondville (Qc) J2B 1B3
Téléphone : 819-475-1048 poste 213
andreanne.blais@crecq.qc.ca 


Ce projet a été rendu possible grâce à une contribution de la Fondation de la faune du Québec ainsi que du Programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026 et mis en œuvre par les gouvernements du Canada et du Québec

PASL_qc_ca_ligne_01

coul__2_